Aurore / Alexis – Écailles adaptatives

Le reptile est un animal ectothermes (à température variable) et en ce sens à besoin de la lumière du soleil pour maintenir sa température. Son enveloppe composée d’écailles lui permet de s’adapter à son milieu naturel. Certaines espèces, comme le caméléon, ont la possibilité de modifier leur apparence sous les conditions extérieures.

La façade intelligente que nous proposons d’élaborer est basée sur la multiplicité des écailles du reptile. Selon leurs usages, leurs positions, leurs formes sur l’animal, elles réagissent différemment.

Pour notre façade, nous avons donc développé des écailles adaptatives de par leurs faces. Pour que nos écailles s’adaptent aussi bien en hiver qu’en été, les matériaux choisis sont d’albédo opposé. En hiver, l’écaille est orientée de telle sorte que la face à faible albédo (zinc) soit vers le soleil, et en été, la face matériau à fort albédo (peinture blanche) est orientée au soleil, pour ainsi réfléchir les rayons lumineux.

Les écailles sont inclinées, ce qui permet une ventilation de la double peau. Aux périodes chaudes de la journée, l’air chaud est évacué vers l’extérieur. A l’inverse, en hiver, l’air chaud est maintenu contre la façade.

A la manière des serpents, certaines écailles possèdent des caractéristiques spécifiques selon leurs besoins. Certaines sont en terre cuite poreuse qui laissent évaporer l’eau qu’elles contiennent, ce qui a pour effet de rafraîchir l’air de la double peau. Les écailles face aux fenêtres sont dans un matériau transparent, seule la face orientée vers le soleil est d’albédo faible pour réfléchir les rayons lumineux et ainsi protéger du soleil sans venir occulter les fenêtres.

Le système permettant leurs mouvement est un simple piston positionné l’un en bas et et l’autre en haut sur le toit. Une écaille s’incline donc et entraîne les autres. C’est l’effet domino.

This entry was posted in Books and tagged , , . Bookmark the permalink. Both comments and trackbacks are currently closed.