GENERATING

GENERER, Andrew Kudless

Inspirés par le développement et les formes des organismes vivants, certains architectes et designers contemporains s’emploient à générer des œuvres inédites. Ils sont aidés par la puissance de calcul des ordinateurs actuels.

Auparavant, le créateur dessinait la forme d’un objet affecté à une fonction, puis il en sélectionnait les matériaux constitutifs.

Aujourd’hui, le logiciel met en œuvre une intégration intime des composantes structurelles, matérielles, formelles et environnementales ainsi que des contraintes de fabrication. La forme finale d’une telle création n’est pas préétablie.

Dans une veine plus métaphorique, les architectes-designers valorisent un lexique morphologique issu de la biologie, de la géologie, de la cryptozoologie ou encore de la mythologie qui cristallise les imaginaires les plus étranges. Les agrégats deviennent vertigineux, les échelles démesurées, les itérations infinies, les interfaces ralenties ou accélérées, les comportements évolutifs. Ici, les assemblages, ailleurs des coulages autorisent des greffes, des expansions, des métamorphoses. Comme en biologie, les paramètres d’interactions et d’interdépendances, par exemple environnementaux, influent sur les développements de la structure/forme. Cette poétique des croissances dynamiques qui traverse la création expérimentale contemporaine en architecture et en design, suspend la notion d’œuvre achevée. Tous les modèles exposés ont été conçus et réalisés spécialement pour l’exposition.

GENERATING, Andrew Kudless

Many contemporary architects and designers are inspired by the development and forms of living organisms and are generating radically new works. They make use of the current computational power of computers.

Until now, the creator could draw the shape of an object on the computer with the aim of achieving a function, and then he could select the constituent materials. Today, the software implements a intimate integration of structural, material, formal, environmental components and manufacturing constraints. The final form of such a creation is not predetermined.

In a metaphorical vein, the architects and designers value a morphological lexicon draw from biology, geology, cryptozoology or mythology, that crystallizes the strangest imaginary horizons. Aggregates become awesome, scales enormous, iterations infinite, interfaces slowed down or accelerated, and the behaviours evolutionary. Assemblies and casting allow for transplants, expansions, metamorphoses. As in biology, the parameters of interactions and interdependencies, e.g with the environment, affect the development of structure / form. This poetic dynamic growth  contemporary experimental  creations in architecture and design, suspends the notion of a completed, final work. The models shown have been designed and built especially for the exhibition.

This entry was posted in Books. Bookmark the permalink. Post a comment or leave a trackback: Trackback URL.

One Comment

  1. Posted March 15, 2013 at 15:35 | Permalink

    test comment

Post a Comment

You must be logged in to post a comment.